C’est quoi la PNL ?

La PNL ou Programmation Neuro Linguistique suscite bien souvent la méfiance dans la mesure ou elle peut être assimilée à une forme de manipulation. C’est pourtant un outil puissant dans le cadre des thérapies brèves pour transformer la perception que l’on a de soi même. Découvrons ensemble comment la PNL peut vous aider à endiguer les comportements néfastes et à les remplacer par d’autres plus propices à votre bien être et à votre équilibre.


Les origines de la PNL


Les origines de la PNL remontent à 1972. Le linguiste John Grinder et l’étudiant Richard Bandler désiraient mettre au point une méthode qui puisse agir sur le comportement et conditionner le sujet au succès. Pour ce faire ils ont étudié et décomposé les stratégies de communication de thérapeutes reconnus tels que Milton Erickson et Fritz Perls, respectivement les pères fondateurs de l’hypnose et de la Gestalt Thérapie. 


L’ambition de John Grinder et de Richard Bandler était de modéliser les stratégies de succès de ces thérapeutes d’exception et de produire une méthode capable de produire le succès via le langage.Pour mettre au point cette méthode, ils ont exploré les stratégies de succès dans des domaines extérieurs à la psychothérapie tels que le sport, le management, la communication et la créativité.


Le premier modèle décrit en PNL est le métamodèle. Purement  linguistique, il démontre la capacité du langage à programmer non seulement la perception qu’un sujet à de lui-même mais également ses chances de succès et la manière dont les autres le percevront à leur tour.


Suivant leur ambition de modéliser et transférer les comportements générateurs de réussite, John Grinder et Richard Bandler  se sont attachés à déterminer les techniques permettant de transformer la représentation mentale sensorielle d’un sujet. Les avancées des travaux de différents chercheurs et thérapeutes et de nouvelles modélisations donneront à la PNL sa forme actuelle, celle d’une discipline cherchant à transformer l’expérience sensorielle et subjective du patient.


L’ambition de la PNL telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui est d’améliorer la communication interpersonnelle et de permettre à l’individu de s’améliorer  en intégrant de nouveaux modèles et comportements. Elle est à ce sens une psychothérapie intégrative.


Pourquoi la PNL suscite t’elle de la méfiance ?


La PNL est fréquemment décriée et critiquée. Considérée comme une pseudo-science, on s’inquiète qu’elle puisse être utilisée à des fins de manipulation ou dans le cadre de dérives sectaires. Pour autant, l’enseignement de la PNL est soumis à un code de déontologie. 

Elle est en réalité à la fois la science de la communication et l’art de la communication. On peut aisément imaginer que cet art peut servir différents objectifs : de la vente « forcée » à la thérapie la plus bienveillante.


Appliquée au champ de la psychothérapie elle offre des outils simples et efficaces qui vont de la fixation d’ objectifs de progrès, à la gestion de ses émotions, en passant par des protocoles très précis pour la guérisons de traumatismes ou de phobies par exemple.


La PNL en quelques présupposés


Toujours dans le champ de la psychothérapie, la PNL vise à transformer la vision que le sujet a du monde qui l’entoure ainsi que sa vision de lui-même. Le but est alors de faire adopter au sujet une perception, un langage et des comportements plus propices à la réalisation de soi et à l’épanouissement. 


En effet, notre cortex établit des liaisons entre nos perceptions (elles même conditionnées par notre culture), nos apprentissages successifs et nos émotions. Ces liaisons définissent alors notre représentation du monde et nos réactions. Ces liaisons peuvent être utiles comme très néfastes et contre-productives.


C’est la que la PNL intervient, en tant que moteur du changement que le sujet souhaite créer dans sa manière de communiquer, de percevoir le monde et la place qu’il y occupe.

Voici quelques uns des pré-supposés sur lesquels se fonde la PNL : 


« La carte n’est pas le territoire ». Il existe autant de représentations du monde que d’individus. Ce que nous croyons être le monde n’a pas valeur de vérité absolue et n’est que la somme de nos croyances, de notre culture et de nos apprentissages. Ce postulat met en évidence que la communication dépend de notre capacité à intégrer la vision du monde d’autrui, et que plus cette vision diffère de la nôtre, plus il y aura d’efforts de tolérance et de respect à mettre en œuvre.


« Toute personne a en elle les ressources nécessaires pour accomplir son objectif ». Ce postulat explique que les limites ressenties par les individus ne sont que le fruit de la vision qu’ils portent sur eux-mêmes. En agissant sur cette perception que l’on a de nous-mêmes, on se découvre les ressources nécessaires au changement que l’on souhaite créer dans sa vie. Ce changement de regard sur soi implique aussi un changement de regard sur le monde et nous invite à déconstruire nos croyances et à ne plus les considérer en tant que vérités inébranlables.


« Le comportement d’une personne n’est pas cette personne ». Nous nous identifions à tort aux comportements que nous avons développés au fil des années. Quand ces comportements sont négatifs et  auto-destructeurs cette identification devient très douloureuse et vient miner l’estime de soi. Nous ne sommes pas nos comportements, ni nos émotions et nos réactions. La PNL en psychothérapie nous aide à prendre conscience que nous sommes bien plus que ce que nous laissons voir et que nous ignorons notre propre flexibilité comme notre capacité a créer le changement.


Le déroulement d’une séance de PNL


Si vous désirez vous tourner vers la PNL, nous commencerons toujours par définir ensemble vos motivations et objectifs. Cet entretien est également une phase d’observation pour déterminer votre système sensoriel de prédilection.


En effet, chaque individu est soit visuel, soit auditif, soit kinesthésique . Cela signifie que votre perception du monde est construite principalement par le visuel, par l’ouïe ou par  les émotions.Ce diagnostique permettra d’explorer les comportements du patient, de déterminer lesquels sont productifs et lesquels sont néfastes et doivent être modifiés pour ne plus générer les comportements invalidants, croyances limitantes et ou générateur de perte de confiance en soi.


Ce type de thérapie brève place le patient au cœur de sa guérison. C’est en effet en pratiquant les exercices qui vous seront conseillés que vous parviendrez à modifier vos comportements et à créer un changement durable. C’est votre perception de vous-même, de vos capacités et ressources et votre vision du monde qui s’en trouveront transformées pour le meilleur.


N’hésitez pas à me contacter si vous désirez davantage d’informations ou à prendre rendez vous en ligne.


A très bientôt,

Alban

29 vues

Alban Lascar

centre colibri

boulevard saint Georges 72

GENEVE 1205

Tel. 07 8711 09 81

  • Black Facebook Icon

Mon - Fri: 9h30 am - 20 pm

© 2018 by Alban Lascar